Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2019

GETXO-PHOTO 2019

Direction la Biscaye, province du Pays basque située au Nord de l’Espagne, pour la nouvelle édition du festival international de photo de Getxo dirigé par Jokin Aspuru, qui se déroule depuis 13 ans le long du mois de Septembre.

Baignées par les eaux du fleuve Nervion, à une quinzaine de kilomètres de Bilbao, deux zones urbaines principales se partagent ses rives au moyen d’un majestueux pont transbordeur (1893) classé au patrimoine mondial de l’humanité en 2006. Il vous mènera, vous et votre véhicule de Portugalete à Getxo, pour rejoindre le quartier d’Algorta, où se situent les expositions.
Une bonne majorité des accrochages trouve sa place au cœur même de l’espace public, les organisateurs ne reculant pas devant les formats atypiques ou géants, jusqu’en bordure de plage, révélant là une volonté de confronter les habitants aux œuvres contemporaines. Des rencontres, conférences et autres activités complètent le programme. Post homo sapiens est le troisième et dernier volet de la thémat…

TANIÈRES N°2, le repaire des écrivains - Guillaume Sire -

VERTICAL  S’élevant des premières coursives jusqu’aux niveaux supérieurs, dans sa quête de lumière, une incroyable glycine irrigue de ses multiples ramifications la cour intérieure de ce petit immeuble. Suivant le chemin tracé par le végétal, les racines toulousaines de Guillaume Sire le poussent jusqu’au dernier étage, pour s’y installer, voilà un peu plus de quatre ans.


Encore visibles, les vestiges d’un entrepôt à grains nous rappellent la proximité de la halle du même nom. Au cœur de son appartement, l’espace de travail est réduit au minimum et se partage entre une pièce équipée d’un bureau et un coin du salon où trône un meuble atypique : une écritoire. Celle-ci est particulière et ressemble à un secrétaire qui aurait été revisité par César : compressé sur les côtés et étiré en longueur, le support et la hauteur idéale pour écrire … debout, à l’image d’un Philip Roth ou d’un Jacques Brel, autres adeptes de la position verticale. L’auteur des confessions d’un funambule l’a dessinée …

TANIÈRES N°5, le repaire des écrivains - Emmanuelle Urien -

Texte & photographies de Jean-Jacques Ader

Il est parfois saisissant dans une maison de ville, de constater la différence entre l’agitation tumultueuse de l’avenue qui la jouxte et le calme intérieur qui règne dès la porte refermée, réalisant par là même dans quel brouhaha quotidien nos oreilles sont habituellement baignées. Sensation rassurante et calme bienvenu chez Emmanuelle Urien, quand on sait que son activité professionnelle s’exerce ici-même, de deux à quatre mains, son compagnon pratiquant aussi l’écriture et la traduction.


Le patio-jardin intérieur donne accès aux deux bureaux, constitués par l’ancien garage de la maison d’à côté, qui a été réhabilité. Un au rez-de chaussée, l’autre à l’étage, leur attribution en a été simple, comme l’étage était le plus convoité la sélection s’est faite par … la taille. Situé en haut d’un escalier en raidillon et d’un passage limité en hauteur à 1,60m, le poste du premier a été interdit à monsieur sous peine de bosses à répétition. Emmanue…

POUR LES IMAGES SINGULIÈRES, C'EST À SÈTE

Texte & photographies de Jean-Jacques Ader

La cité portuaire, qui affiche en beauté ses trois siècles d’existence, accueille donc jusqu’au 16 Juin, la 11e édition du festival de photographie documentaire. L’ancien collège Victor Hugo tenant toujours lieu d’accueil et d’information, les expositions sont cette année réparties de la gare SNCF jusqu’au théâtre de la mer, de part et d’autre du cadre Royal du canal principal.

Si la totalité des expositions est, cette année, contenue dans le centre-ville, la thématique et la ligne directrice documentaire du festival est toujours affirmée. Depuis la première édition, les regards critiques mêlés à l’appétit visuel des photographes sont de mise. Le décryptage des évènements mondiaux et notre rapport au monde social, politique, économique ou écologique nous sont présentés aux travers de regards aux sensibilités différentes mais toujours impliqués. Sélection non-exhaustive :
Il est des découvertes que l’on aimerait se voir renouveler chaque se…

LE MAP, FESTIVAL SANS DOMICILE FIXE

Texte & photographies de Jean-Jacques Ader

Fidèle à son principe de fonctionnement, cette année encore le festival photo toulousain MAP investit un lieu inédit pour y installer ses cimaises. L’ancien espace municipal Croix-Baragnon, fermé au public depuis 2017, accueille la version 2019 en plein centre-ville
Un véritable kaléidoscope visuel forme cette onzième édition pluridisciplinaire, composé par Pierre Garrigues son président et Ulrich Lebeuf qui en assure la programmation. Photojournalisme, mode, documentaire, recherche esthétique, une petite douche écossaise vous attend au fil de la visite. Voici trois apartés parmi les quinze expositions, dans les styles très différents qui nous sont données à voir.



Éric Bouvet, photojournaliste Français reconnu, propose ici des travaux en plusieurs lectures distinctes, dont un diaporama saisissant, montrant son immersion au sein d’un commando Russe, et nous rappelant la cruauté à laquelle l’homme peut se prêter en temps de guerre. Le défileme…